Cadre de vie

Espaces verts

Gérer son espace vert en respectant l'environnement

Que du naturel !

Chacun d'entre vous a droit a son carré de verdure, des légumes au potager, des plantes fleuries sur son balcon... Vous pouvez jardiner en respectant l'environnement grâce à des recettes simples à réaliser.

Un éco-jardinier élimine tout produit phytosanitaire comme les pesticides.

Et il est possible de jardiner sans porter atteinte à la faune et la flore, aux enfants, aux animaux domestiques ou encore à soi même. Mode d'emploi :

Les trucs et astuces de l'éco-jardinier

De la terre de bruyère pour des plantes plus robustes

Pour les plantes à fleurs, il est bon d’ajouter un peu de terre de bruyère dans le pot ou dans le sol dans lesquels elles sont plantées. Cet apport permet d'obtenir des plantes vigoureuses, au feuillage bien vert et résistant et aux floraisons abondantes et colorées. Alors, pour avoir des beaux massifs fleuris comme ceux du parc des Missionnaires, n’hésitez pas !

Le paillage, comment ça marche ?

Le paillage est une technique de jardinage qui consiste à recouvrir le sol de matériaux organiques, minéraux ou plastiques pour le nourrir et le protéger. Plusieurs techniques sont possibles : à Fontenay, l’équipe des espaces verts utilise notamment du bambou broyé, des coquilles de noisettes ou des fibres de coco. Cette technique permet de limiter l’arrosage (l’eau s’évapore moins, les plantes transpirent peu), empêche les mauvaises herbes de pousser et favorise la croissance des plantes (le sol est plus aéré et bien drainé).

Les grains d’eau : une réserve d’eau pour toutes les plantes

Au contact de l’eau de pluie ou d’arrosage, le grain d’eau gonfle pour atteindre en moyenne 400 fois son poids initial. Placés dans la terre au niveau des racines des plantes, ces petits réservoirs vont alimenter les végétaux, fleurs et les plantes potagères en eau suivant leurs besoins jusqu’à épuisement de l’eau emmagasinée. Ils se regonflent dès l’arrosage suivant.

Par cet effet de stockage en profondeur, le grain d’eau permet d’économiser 3 arrosages sur 4 et ce pendant 3 à 5 ans.

Attention aux coccinelles !

Les coccinelles, très voraces, peuvent manger jusqu’à 150 pucerons par jour. Mais attention à ne pas acheter des coccinelles asiatiques, qui se reproduisent très vite et envahissent les jardins. Très gourmandes, elles dévorent même leurs congénères européennes !

Des plantes anti-moustiques

Avec l’été reviennent des petites bêtes bien désagréables…les moustiques ! Des géraniums placés sur le rebord de la fenêtre dégageront une odeur répulsives pour ces insectes et les empêcheront de venir nous piquer !

Créez votre propre engrais "bio"

Le purin d'orties : dans un récipient de 50 litres, remplir au 3/4 d'orties fraîches coupées à la cisaille et couvrir d'eau de pluie. Laissez macérer à une température de 15°C à 20°C et remuer le mélange tous les jours.

Une quinzaine de jours après, l'odeur de la fermentation vous informera que la macération est prête. Filtrer et mettre dans des bouteilles en attente d'utilisation. Ce purin, dilué à l'eau de pluie servira soit à traiter, soit à arroser vos plantations et renforcera la plante.

L'actu : jardins familiaux

Retrouvez les informations sur la créations des jardins familiaux à Fontenay-le-Fleury.

En savoir plus